NEWS

St-Vincent-et-les-Grenadines : Mise à jour du 27 avril

Depuis deux semaines, le gouvernement mobilise la communauté internationale pour demander un soutien financier pour la reconstruction. La dernière estimation du Ministère des Finances était de 500 millions de dollars (50% du PIB annuel de St Vincent et des Grenadines). Les Nations Unies ont lancé un appel à la solidarité et certains pays ont déjà répondu positivement.

Le Premier ministre et les ministres des Finances et du Tourisme se sont rendus dans la région Nord (jusqu’aux limites de la zone rouge) pour constater l’impact : 30 explosions ont été enregistrées depuis le 9 avril. Un tiers de la région Nord est dévasté (cultures, maisons, routes). Les autorités veulent offrir un soutien financier aux évacuées représentant 20 % de la population totale de St Vincent (16 000 personnes vivant chez des parents ou des amis, 4 000 personnes vivant dans des abris publics, principalement des écoles). Elles ont commencé à nettoyer les routes dans les zones orange, jaune et verte afin de se préparer aux prochaines menaces potentielles : de nouvelles explosions majeures possibles et la période cyclonique qui débutera dans 4 semaines jusqu’en octobre, avec des Lahar (coulées de boue volcanique) dues à de fortes pluies déplaçant d’énorme quantité de cendres déjà tombées. Ce phénomène de lahar peut être très destructeur pour les maisons et les infrastructures.

Selon le Premier ministre, St Vincent n’est pas en situation de pénurie alimentaire. Les cultures (racines, bananes, légumes….) dans les zones orange, jaune et verte peuvent nourrir la population, et certaines exportations sont encore organisées vers d’autres îles de la région. Mais l’approvisionnement en eau est un grave problème pour les habitants des zones orange et jaune, en raison des coupures régulières. Et pour le nombre limité de personnes restant dans la zone rouge, il n’y a pas d’approvisionnement en eau. Les autorités et les particuliers ont organisé des navettes par route et par mer pour fournir de l’eau et de la nourriture à ces personnes.



Translate »