NEWS

Revue de presse : Brexit

Relations UE-Royaume-Uni : Des solutions trouvées pour faciliter la mise en œuvre du protocole sur l’Irlande et l’Irlande du Nord

La Commission européenne a présenté un ensemble équilibré de mesures visant à remédier à certains des problèmes les plus urgents liés à la mise en œuvre du protocole sur l’Irlande et l’Irlande du Nord. Premièrement, la CE prend acte de la demande du Royaume-Uni, au moyen de déclarations unilatérales distinctes, de prolonger jusqu’au 30 septembre 2021 la période de grâce pour la circulation des viandes réfrigérées depuis la Grande-Bretagne vers l’Irlande du Nord. Deuxièmement, la Commission a proposé des solutions dans un certain nombre de domaines, notamment en ce qui concerne la continuité de l’approvisionnement en médicaments. Ces solutions contribuent à faire en sorte que l’application du protocole ait le moins d’impact possible sur la vie quotidienne de la population d’Irlande du Nord.

Source: European Commission, 30 juin 2021

Royaume-Uni : Chute des importations en provenance de l’UE entre janvier et mars 2021

Les chiffres commerciaux de la Fédération britannique de l’alimentation et des boissons pour le premier trimestre de 2021 montrent que les importations britanniques de fruits et légumes en provenance de l’UE ont chuté d’environ 15%. Une nouvelle baisse est attendue lorsque les contrôles complets seront mis en place à la frontière britannique en janvier 2022. Les importations de légumes ont chuté de 13,9%, et celles les fruits de 15,7% entre 2019 et 2021. Les importations britanniques de produits alimentaires et de boissons en provenance de l’UE ont diminué de 10%, en raison de plusieurs facteurs liés à la pandémie de Covid-19 et au Brexit, notamment la fermeture continue du secteur hôtelier britannique, la constitution de stocks fin de 2020, la réduction de la demande en raison de la chute des exportations vers l’UE, et la substitution des importations.

Source: Fresh Produce Journal, 18 juin 2021

Royaume-Uni : Le transfert de PEACH à IPAFFS est en cours

Les préparatifs sont en cours pour commencer la transition du commerce d’importation de PEACH vers le nouveau service d’importation de plantes britannique, IPAFFS. Le Defra (Département de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales) et l’APHA ( Animal and Plant Health Agency) ont suivi une approche progressive pour transférer les importateurs de PEACH à IPAFFS. Début juin, un petit groupe de négociants a été invité à s’inscrire pour tester la fonctionnalité et la capacité du système opérationnel, avant un déploiement plus large. À partir de la mi-juin, tous les autres importateurs sont invités à s’inscrire et à commencer à utiliser le nouveau service. La transition de PEACH à IPAFFS se poursuivra tout au long du mois de juin et au début du mois de juillet, afin de laisser aux utilisateurs le temps de se familiariser avec le nouveau système. Les exportateurs sont invités à en discuter avec leur importateur britannique pour s’assurer qu’il est informé de l’ensemble des nouvelles exigences.

Source: Gov.uk, updated 10 mai 2021

Royaume-Uni : Appels en faveur de visas saisonniers pour lutter contre la pénurie de chauffeurs de poids lourds

Logistics UK fait pression sur le gouvernement pour qu’il introduise un visa saisonnier afin de permettre aux chauffeurs de poids lourds européens de travailler au Royaume-Uni et de contribuer à protéger les chaînes d’approvisionnement du pays. Plus de 45 000 examens de conduite de poids lourds sont actuellement en suspens en raison des confinements liés à la pandémie de Covid-19, ce qui contribue à une grave pénurie de chauffeurs-livreurs au Royaume-Uni. En conséquence, il a été signalé que des produits frais ont été jetés ou laissés à pourrir dans des entrepôts frigorifiques, tandis que les rayons des supermarchés et les assiettes des restaurants demeuraient vides. Cette année, le gouvernement a triplé la taille de son projet pilote sur les travailleurs saisonniers, le portant à 30 000, et Logistics UK a demandé à ce que le secteur de la logistique soit traité de la même manière, puisque les secteurs de la production alimentaire et de la logistique « travaillent main dans la main ».

Source: Fresh Produce Journal, 21 juin 2021

Le Royaume-Uni risque des pénuries alimentaires en raison du manque de chauffeurs routiers

Le Royaume-Uni risque de connaître un été ponctué de pénuries alimentaires en raison de la perte de 100 000 chauffeurs routiers due à la pandémie de Covid-19 et au Brexit, ont averti les chefs d’entreprise. Une lettre adressée au Premier ministre, signée par la Food and Drink Federation, la British Frozen Food Federation, la Federation of Wholesale Distributors, la Cold Chain Federation, la British Meat Producers Association et la British Beer and Pub Association, demande une intervention urgente qui permettrait aux chauffeurs provenant d’Europe de l’Est de revenir dans le pays grâce à des visas spéciaux, similaires à ceux délivrés aux cueilleurs agricoles, avertissant qu’une « crise » fait rage dans la chaîne d’approvisionnement. « Nous ne savons pas si c’est parce que les Européens qui auraient traditionnellement occupé ces postes sont partis à cause du Brexit ou du Covid-19et ne sont pas encore en mesure de revenir à cause de la pandémie, mais c’est un problème très réel », a déclaré Richard Burnett, directeur général de la Road Haulage Association. Les contrôles liés au Brexit ont été mis en œuvre dans leur intégralité sur le continent le 1er janvier, mais ils sont introduits progressivement sur le courant de l’année au Royaume-Uni, avec des aires de stationnement pour les poids lourds dans le Kent, en Irlande et en Espagne.

Source: The Guardian, 25 juin 2021

L’absence de systèmes informatisés britanniques pour les importations de produits biologiques pose des problèmes aux exportateurs ACP

Le retour du Royaume-Uni à un système papier de documentation des produits biologiques sur les exportations ACP génère des coûts administratifs substantiels pour les produits biologiques mixtes de petit volume. Ce système papier peut conduire à des erreurs de documentation commerciale, ce qui peut entraîner la perte de la prime de prix des produits biologiques, car les produits non documentés ne peuvent être vendus que sur le marché général. Dans certaines chaînes d’approvisionnement, ce problème de documents égarés touche environ 5 % de tous les envois.

Source: EPA Monitoring, 17 juin

Impacts du Brexit sur les réexportations de produits ACP vers l’Irlande via le Royaume-Uni

Les contrôles aux frontières découlant du départ du Royaume-Uni de l’union douanière et du marché unique de l’UE perturbent profondément la réexportation de produits frais ACP vers l’Irlande. Alors que les grands exportateurs ACP sont en mesure d’adapter leurs itinéraires vers les marchés irlandais, les petits exportateurs ACP perdent des commandes. Il existe des solutions politiques simples qui pourraient être adoptées pour résoudre les complications liées aux règles d’origine, aux tarifs NPF et aux problèmes phytosanitaires auxquels nous sommes confrontés.

Source: EPA Monitoring, 17 juin



Translate »