NEWS

Renforcement des capacités en matière de gestion durable de l’environnement

Tournant décisif pour l’environnement mondial

Cette époque de l’année rime avec sommets internationaux d’envergure en matière de protection de l’environnement, et cette année, ils sont encore plus cruciaux. La première partie de la 15ème Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies (COP15) vient juste de se terminer avec l’adoption de la déclaration de Kunming qui souligne les ambitions des États signataires en termes de protection de la nature. La COP15 vise à obtenir un cadre pour la restauration de la biodiversité à l’horizon 2030, cadre qui permettra de « vivre en harmonie avec la nature » en 2050.

La « grande sœur » de la COP15, la 26ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP26), s’ouvre le 31 octobre. L’enjeu consiste à s’accorder sur les détails techniques finaux de l’accord de Paris, les nouvelles règles des marchés du carbone et le cadre de transparence.

Ces deux événements sont étroitement liés : « Comme le changement climatique et la perte de la biodiversité sont étroitement liés et peuvent donner lieu à des solutions bénéfiques pour tous ou à des cycles vicieux de destruction, il convient de les aborder ensemble » (New York Times, 14 octobre 2021). La perte de la biodiversité et le changement climatique sont les deux faces d’une même pièce.

Plus que jamais, il convient de reconnaître que le changement climatique, la perte de biodiversité et le système alimentaire sont étroitement liés. La biodiversité constitue la base des systèmes alimentaires durables. À l’heure actuelle, notre mode de production alimentaire est responsable d’un tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et la principale cause de la perte de biodiversité. Notre système alimentaire a un impact majeur sur notre planète. Il convient d’adopter de bonnes pratiques pour la nature et la biodiversité, qui permettent de réduire les impacts du système alimentaire et de l’agriculture.

La durabilité environnementale

La formation est un des trois piliers de l’engagement du COLEACP en matière de durabilité.
Nos formations en matière d’environnement se composent de deux outils clés : l’analyse des risques environnementaux, qui identifie l’impact sur l’environnement des pratiques des producteurs ; et une évaluation du cycle de vie, une méthode normalisée permettant de réaliser une évaluation environnementale de la production. Dans son parcours de production, une entreprise horticole doit envisager dès le début la question du recyclage ou de la valorisation des « déchets » produits lors du processus de culture.

Voir une introduction à notre autoformation en matière de gestion durable de l’environnement

Formation des formateurs

La gestion durable de l’environnement constitue l’un des derniers thèmes de formation du COLEACP. Dans le cadre de notre approche de formation « en cascade », les experts ACP bénéficient d’un renforcement des capacités en matière de méthodes de formation, des aspects techniques de la durabilité environnementale et de la présentation des cours en ligne. En 2020, dans le cadre des activités du programme Fit For Market, 117 experts en provenance de 20 pays ACP ont été formés en qualité de formateurs pour ce thème.

En outre, 38 experts ont participé au renforcement de ces capacités en matière de formations à distance par le biais de la plateforme d’apprentissage en ligne du COLEACP. En raison de la pandémie du coronavirus, la formation des groupes a dû se faire en ligne. Les experts ont acquis les approches pédagogiques spécifiques, les outils numériques et les compétences techniques nécessaires pour dispenser avec succès une formation à distance en matière de gestion durable de l’environnement. Ensuite, les experts en matière d’environnement ont passé en revue le contenu de la formation qu’ils prévoient d’enseigner, sur la base des manuels et des cahiers de formation COLEACP.

Formation en cascade

Depuis mai 2021, des duos de nos formateurs experts ont dispensé une formation en ligne aux PME. Chaque duo est spécialisé dans la présentation d’un des sujets suivants en matière de gestion durable de l’environnement :

  • Gestion durable des sols
  • Gestion durable de l’eau
  • Gestion durable et valorisation des déchets
  • Gestion durable de l’air
  • Gestion durable des systèmes de production
  • Gestion durable de l’énergie
  • Gestion durable de la biodiversité

Voir une introduction à notre formation sur la gestion durable de l’eau

 

Plus de 100 entreprises ACP ont déjà suivi au moins une de ces sessions de formation numériques, dispensées en français ou en anglais. Les participants cibles sont des encadrants d’organisations professionnelles, des chefs d’exploitation, des techniciens agricoles chargés d’encadrer les producteurs, des responsables en matière de production, d’irrigation, de processus, de conditionnement, de qualité et de traçabilité.

« La formation est parfaite »
-Talent Ndige (Zimbabwe)

« L’engagement des participants était très bon. il était donc facile de faire le lien avec les situations pratiques au travail »
– Daniel Otieno (Kenya)

« Ce cours était très bien donné, à l’exception de la nécessité de disposer de connexions internet plus fiables »
– Dean Avril (Jamaîque)

Chaque session de formation affiche une durée maximale de quatre semaines. Les participants ont la possibilité de suivre :

  • des activités en mode auto-apprentissage en ligne avec un « diagnostic » ultérieur (analyse des pratiques, identification et mesure des impacts, interactions avec d’autres facteurs environnementaux, etc.)
  • des débats et des échanges, en direct, en ligne avec des experts en matière de gestion durable de l’environnement
  • une « formation pratique » par le biais d’exercices guidés (coaching) pour apprendre à rechercher et à identifier des solutions durables ainsi qu’à élaborer un plan d’action pour rétablir et améliorer la durabilité de leur entreprise.

Pour faire face aux défis de perte de biodiversité et du changement climatique, les formation COLEACP se concentrent sur les conséquences de certaines pratiques agricoles sur l’environnement, afin que les entreprises horticoles puissent œuvrer à l’adoption de pratiques plus durables en vue de réduire leurs impacts sur la dégradation de la biodiversité et le dérèglement climatique. Cette formation propose également des outils pour évaluer les risques environnementaux qui en découlent et hiérarchiser les interventions.

À la fin de la formation, nous demandons aux entreprises si elles souhaitent recevoir un appui supplémentaire par le biais d’un accompagnement en entreprise.

Merci aux experts et aux entreprises

Nous aimerions souligner et féliciter le travail de tous les experts ACP qui ont déjà dispensé 21 sessions numériques pour des entreprises de 30 pays ACP. Nous souhaitons également remercier toutes les entreprises qui ont participé à ces sessions de formation, pour leur confiance et leur engagement.

Suite aux résolutions de la COP15 et de la COP26, nous continuerons à organiser et à améliorer nos sept thématiques de formation numérique en matière de gestion durable de l’environnement avec ce nouveau groupe de formateurs.

Voir la formation en ligne COLEACP en matière de gestion de l’environnement ici.

Ces activités sont soutenues par le programme Fit For Market mis en œuvre par le COLEACP au sein du Cadre de coopération au développement entre l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et l’Union européenne, et cofinancé par l’Agence française de développement (AFD).



Translate »