NEWS

Pacifique : la formation se poursuit dans le contexte de la Covid

L’agriculture de la région Pacifique a souffert de la pandémie en raison de sa relation étroite avec le tourisme. Le relais régional du COLEACP aux îles Fidji, Mereia Volavola, décrit cet impact en ces termes :

« La pandémie de Covid19 a sérieusement affecté les entreprises du Pacifique, notamment celles des secteurs du tourisme et de l’agriculture. En raison de la fermeture des frontières internationales, l’industrie du tourisme s’est effondrée et la demande et l’offre d’exportations de produits agricoles ont chuté. Les expéditions par avion et par bateau ont été gravement touchées en raison de la diminution du nombre de vols et de l’augmentation du coût du fret.

L’agro-industrie s’est focalisée sur la demande locale et a exploré les moyens d’accroître les achats en ligne. Si certains produits ont enregistré un recul de leur demande, ce n’est pas le cas du curcuma et du gingembre. Cette augmentation s’explique par une plus grande sensibilisation des clients aux bienfaits sanitaires de ces produits médicinaux, notamment pendant la pandémie mondiale. »

Près de deux ans après la fermeture de ses frontières, il a récemment été annoncé que les Fidji rouvriraient leurs portes aux voyageurs entièrement vaccinés des pays figurant sur la liste à partir du 11 novembre, même si la réouverture officielle aura lieu le 1er décembre, date à laquelle arrivera le premier vol touristique régulier du pays avec la compagnie nationale Fidji Airways (The Guardian, 14 octobre).

Dans ces circonstances difficiles, le soutien des programmes Fit For Market et Fit For Market SPS dans la région s’est concentré sur le renforcement des capacités des PME horticoles.

En juillet, le personnel technique des entreprises horticoles (responsables qualité, responsables du conditionnement et auditeurs internes) a participé à une formation numérique sur la Sécurité alimentaire et les Systèmes de gestion qualité. Cette série de formations de quatre semaines a abordé des sujets tels que les exigences et les normes réglementaires, l’organisation d’un centre de conditionnement, les principes d’auto-évaluation, l’analyse des risques et l’identification des dangers, ainsi que les systèmes de traçabilité.

Par ailleurs, en août-septembre, la direction et les forces de vente des PME et des associations d’exportateurs ont participé à une formation virtuelle sur la Négociation commerciale. Les entreprises qui doivent actuellement relever des défis de taille y ont appris à préparer le terrain d’une négociation commerciale, à élaborer une stratégie de négociation, à maîtriser la communication pendant une négociation, y compris dans un contexte international, à orienter les acheteurs vers un accord dans un cadre contractuel et à établir des relations commerciales durables.

Voici quelques commentaires des participants :

« J’ai découvert le sens plus profond des négociations commerciales. »

« Cette formation va nous aider, mon entreprise et moi, à nous préparer à prospecter le marché international avec nos produits. »

« Je remercie vivement les formateurs et le COLEACP de m’avoir donné la chance de participer à cette formation et j’espère qu’il sera possible que d’autres acteurs de ma région puissent bénéficier de telles formations à l’avenir. »

Ces activités sont soutenues par les programme Fit For Market et Fit For Market SPS mis en œuvre par le COLEACP au sein du Cadre de coopération au développement entre l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et l’Union européenne. Fit For Market est cofinancé par l’Agence française de développement (AFD).



Translate »