NEWS

Le COLEACP participe au 6ème African Diaspora Agrofood Forum à Bruxelles

Le vendredi 21 octobre 2022, le COLEACP a participé au 6ème African Diaspora Agrofood Forum (ADAF, Forum agroalimentaire de la diaspora africaine), organisé par The Food Bridge vsw dans la mairie de Bruxelles. Ce forum annuel réunit des entrepreneurs de la diaspora africaine, des décideurs politiques et des experts du secteur agroalimentaire africain pour mettre en lumière les dernières tendances et les potentiels de croissance du secteur agroalimentaire. Le COLEACP a contribué à l’organisation de l’événement grâce aux programmes FFM SPS et FFM+ financés par l’Union européenne dans le cadre de sa coopération au développement avec l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP).

Le forum a débuté avec une intervention de Madame Maureen Duru, fondatrice et directrice générale de The Food Bridge, qui a rappelé le potentiel des entrepreneurs agroalimentaires de la diaspora africaine et l’objectif de cette initiative qui est de leur fournir une plateforme d’échanges et de discussions bénéfiques afin qu’ils puissent étendre leur impact dans le secteur. Les questions abordées par les intervenants (sur place et en ligne) portaient sur le rôle de l’élaboration des politiques dans la création d’écosystèmes dynamiques pour les entrepreneurs de la diaspora africaine (premier panel) ; la mobilisation des entrepreneurs de la diaspora africaine en tant qu’acteurs du développement au-delà des transferts de fonds (deuxième panel) ; et la création d’un modèle d’entreprise durable pour la diaspora africaine dans le secteur agroalimentaire (troisième panel).

Le COLEACP a participé au premier des trois panels modérés par Madame Diana Dimbueni (membre, The Food Bridge) et Monsieur Anthony Brand (directeur général, Coverpoint RCM BV). Madame Maud Delacollette, Responsable du programme régional au sein du département de l’Assistance Technique, a présenté le nouveau programme FFM+, notamment l’évolution des conditions d’accès au marché de l’Union européenne et les activités développées par le COLEACP tout au long du programme. Madame Axelle Rupert, Chef de projet du département Réseaux et Alliances, a présenté le recueil présentant des entrepreneurs agroalimentaires de la diaspora africaine récemment publié par le COLEACP et The Food Bridge. Le compendium présente neuf entreprises et vise à améliorer la visibilité des entrepreneurs de la diaspora africaine et leur contribution au bien-être économique et social de leur pays d’origine, ainsi qu’au développement de leur pays de résidence.

Quatre entrepreneurs de la diaspora africaine ont présenté leurs activités et comment ils les ont développées lors du deuxième panel du forum:

Monsieur Cyril Sanjoh a créé, depuis la Belgique, son entreprise agricole Sanjoh Farms basée au Cameroun avec le soutien d’une équipe sur place. Sanjoh Farms comprend trois fermes dédiées à la culture et à l’élevage de produits biologiques et à la transformation durable. Ses produits biologiques sont vendus à des hôtels, des restaurants, des clients locaux et des marchés internationaux à un prix équitable. La ferme travaille à améliorer la qualité du sol, de l’air et de l’eau, ainsi qu’à créer une ferme biologique intégrée durable, et à transformer et commercialiser directement tous les produits cultivés et d’élevage.

Madame Hélène Ndaya Kadima a présenté son entreprise Les Racines de Ndaya créée en 2020 qui produit de manière durable des produits de beauté à partir d’ingrédients 100% naturels et certifiés biologiques achetés auprès de coopératives congolaises ou de structures familiales qui travaillent dans le respect de l’environnement. Les produits sont disponibles à la vente sur la boutique en ligne de l’entreprise. Ndaya prévoit de les vendre dans des herboristeries et des magasins bio tout d’abord en Belgique, puis au Congo et plus largement en Afrique.

Madame Lucie Adou a créé en 2019 la société Ladou qui produit de l’attiéké déshydraté, spécialité locale de la Côte d’Ivoire, selon des techniques de production artisanales. Le produit est 100% naturel, sans arômes ajoutés ni conservateurs et a une durée de conservation de 24 mois. Ladou est en cours de certification biologique USDA pour entrer sur les marchés haut de gamme du Moyen-Orient. L’attiéké Ladou est actuellement disponible à la vente sur la boutique en ligne et sera bientôt disponible dans les magasins de beauté et de produits biologiques en Belgique.

Madame Suzanne Badiane a été propriétaire d’un restaurant à Bruxelles de 1990 à 2013 et a ensuite créé La Cuisine de Suzanne, une société basée en Belgique et au Sénégal. Suzanne a développé une gamme de produits (assaisonnements, confitures, mélanges d’épices) et de recettes avec des produits indigènes et nutritifs sénégalais (par exemple, le baobab, le gombo, l’hibiscus). Elle partage ses connaissances tant en Belgique qu’au Sénégal en voyageant avec sa propre caravane pour atteindre la population locale (surtout les femmes rurales) et partager son savoir pour cuisiner les produits locaux pour bénéficier de leur valeur nutritive.

Le COLEACP soutient les entrepreneurs, producteurs et autres acteurs du système agricole et alimentaire, en proposant un renforcement continu des capacités, des formations et une assistance technique. Les entreprises de la diaspora peuvent devenir bénéficiaires des programmes mis en œuvre par le COLEACP (par exemple FFM+) si leur entreprise de production/emballage/transformation/vente (y compris les groupes d’agriculteurs/coopératives) est basée dans l’un des pays membres de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) (OEACP). L’un des entrepreneurs présentés dans le recueil, qui a également présenté son entreprise lors de l’ADAF 2022, Monsieur Cyril Sanjoh, sera soutenu par le COLEACP dans le cadre du programme FFM+ en plus de contribuer aux activités de l’association COLEACP en tant que membre.



Translate »