NEWS

Formation FAO à l’accès au marché pour l’Éthiopie

À la demande de l’Institut éthiopien de recherche agricole (EIAR) et du ministère éthiopien de l’Agriculture, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a organisé en octobre un programme de développement des capacités sur l’accès au marché.

Cette formation hybride de cinq jours était organisée par le Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique orientale (FAO-SFE), la FAO en Éthiopie et le ministère éthiopien de l’Agriculture. Parmi les contributeurs, il y avait des représentants de l’Organisation mondiale du commerce, de la DG Santé de la Commission européenne, de l’EIAR, de l’organisation nationale de protection des végétaux (ONPV) et de la FAO-SFE, ainsi que des experts nationaux et internationaux.

Fatouma Seid, représentante de la FAO en Éthiopie, a fait remarquer que le commerce intra-africain constitue 25 % du volume d’échanges commerciaux mondiaux du continent. Avec la ratification de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), il sera encore plus nécessaire de stimuler le commerce intra-africain, ce qui favorisera à son tour la propagation des ravageurs et des maladies des animaux et des végétaux et exigera donc des mesures sanitaires et phytosanitaires fiables.

Chagema Kedera, coordinateur du programme NExT Kenya, a donné une présentation intitulée « Good practices in agricultural market access: COLEACP support to meet SPS challenges in ACP countries » (« Les bonnes pratiques en matière d’accès au marché agricole : le soutien du COLEACP pour relever les défis sanitaires et phytosanitaires dans les pays ACP »), couvrant le soutien du développement des capacités à travers le programme Fit For Market SPS, l’utilisation des guides de bonnes pratiques en gestion des risques, et les opportunités de soutien du programme pour évaluer la gestion sanitaire et phytosanitaire.

La formation FAO à l’accès au marché visait à fournir aux parties prenantes une bonne orientation dans l’accès au marché agricole, avec des informations sur les exigences pour l’évaluation des risques phytosanitaires associés aux systèmes commerciaux formels. Elle a offert des perspectives régionales et continentales sur les problématiques liées au commerce pour éclairer les critères d’identification des lacunes de capacités de l’Éthiopie. Ces critères serviront à identifier et à définir des interventions possibles pour soutenir les efforts déployés par le pays pour faire entrer ses produits agricoles sur différents marchés.

Les sessions de formation portaient sur les points suivants :

  • Définir la capacité d’analyse des risques phytosanitaires et comment les résultats sont utilisés pour soutenir l’accès au marché
  • Exigences pour une collaboration entre l’ONPV, l’industrie et d’autres représentants du gouvernement pour des décisions et actions basées sur les risques
  • Recueillir des informations et compiler un dossier afin de préparer les demandes d’accès au marché soumises aux partenaires commerciaux
  • Élaborer un cadre pour la consultation des parties prenantes sur les exigences d’accès au marché, et comment gérer la recherche technique
  • Identifier les exigences actuelles posées aux chaînes de valeur cibles dans le but d’éliminer les contraintes pour l’accès au marché
  • Identifier les arrangements pour des évaluations périodiques du système – gouvernance, processus opérationnels (publics et privés), compétences et qualifications, communication et relations avec les parties prenantes
  • Convenir d’une approche de mentorat institutionnel afin de développer les capacités d’analyse des risques phytosanitaires.

Le programme a adopté une approche d’équipe multisectorielle pour renforcer les capacités des agences nationales responsables de l’accès au marché pour les produits agricoles. Suite à cette formation, l’équipe d’experts étatiques et non étatiques continuera de travailler avec l’ONPV et d’autres agences en vue de guider les actions futures requises pour soutenir les initiatives d’accès au marché en Éthiopie.

Le programme Fit For Market SPS est mis en œuvre par le COLEACP dans le cadre de la coopération au développement entre l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et l’Union européenne. Le programme NExT Kenya (New Export Trade) est établi en collaboration avec la délégation de l’UE à Nairobi et les parties prenantes kényanes.



Translate »