NEWS

Brexit : nouveaux défis pour les exportateurs de produits horticoles des pays ACP

Suite à l’atelier Brexit du COLEACP de novembre dernier et au document d’information de base réalisé, le COLEACP vient de publié des informations actualisées sur les différents volets du processus Brexit, et plus particulièrement sur les impacts potentiels pour les producteurs et exportateurs horticoles des pays ACP.

Préparation à la sortie du Royaume-Uni de l’union douanière et du marché unique de l’UE au 1erjanvier 2021 : Défis pour les exportateurs ACP du secteur horticole



Le retrait du Royaume-Uni de l’union douanière et du marché unique de l’UE à partir du 1er janvier 2021 fait partie du processus « Brexit » résultant de la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne.



Ce qui aura notamment des effets à court terme et des implications à long terme sur la conduite du commerce horticole ACP avec le Royaume-Uni, en particulier le long des chaînes d’approvisionnement triangulaires qui livrent les marchandises au Royaume-Uni via les ports de débarquement dans l’UE. Des ajustements seront également nécessaires dans certains domaines pour les exportations horticoles des pays ACP vers les marchés de l’UE-27, en particulier pour les livraisons en République d’Irlande via le Royaume-Uni.



Comme l’a récemment fait remarquer Freshfel Europe, il subsiste de nombreuses incertitudes quant aux mesures techniques, de facilitation des échanges et d’urgence visant à minimiser les perturbations en janvier 2021 et au-delà. Cet environnement en constante évolution rend difficile la fourniture d’informations claires et opportunes aux producteurs ACP. Le nouveau document de référence du COLEACP devrait être néanmoins aidant. Il concerne toutes les chaînes d’approvisionnement :

  • Exportations directes (i) vers le Royaume-Uni ; (ii) vers l’UE27
  • Exportations indirectes (i) vers le Royaume-Uni via l’UE27 ; (ii) vers l’UE27 via le Royaume-Uni ; (iii) vers la République d’Irlande via l’UE27 et le Royaume-Uni

Des informations spécifiques sont fournies pour clarifier les questions connexes, notamment les chaînes d’approvisionnement triangulaires et le « pont terrestre britannique », ainsi que les mesures qui pourraient être prises par les exportateurs horticoles des pays ACP.



Y figurent également des sections sur les :

  • Questions relatives aux douanes et à la documentation commerciale : questions non tarifaires ; le régime des opérateurs économiques agréés (OEA) ; utilisation de la convention relative au transit commun ; exigences et contrôles sanitaires et phytosanitaires (SPS) en Grande-Bretagne ; et certification biologique.
  • Contrôles aux frontières : livraison directe des exportations horticoles des pays ACP vers le Royaume-Uni ; problèmes de systèmes informatiques ; problèmes de personnel ; et préparation des entreprises aux contrôles aux frontières entre l’UE et le Royaume-Uni.
  • Défis logistiques : augmentation des coûts d’entreposage et de stockage frigorifique ; problèmes de « groupage » ; défis potentiels du transport routier au Royaume-Uni ; et infrastructure frontalière.
  • Évolution future du marché : questions tarifaires dans les échanges avec le Royaume-Uni ; question du tarif de la nation la plus favorisée (NPF) ; comprendre et demander les numéros d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques (EORI) ainsi que les décisions connexes relatives aux renseignements tarifaires contraignants (RTC) et aux renseignements contraignants sur l’origine (RCO) ; le système de certification de l’origine des exportateurs enregistrés (REX) ; les principales préoccupations contractuelles ; les marchés de biens de première nécessité vs les marchés de produits de luxe.


Translate »